OPUS3 (1)

 

1) Parce que l’auteur est Satoshi Kon.

Le père de Perfect Blue, Paprika et Tokyo Godfathers. Nous le connaissions moins le crayon à la main mais Satoshi Kon a réalisé plusieurs mangas avant de devenir un maitre de l’animation. Parmi lesquels “Opus” dessiné dans les années 1990. On y découvre avec émotion  les prémisses de ce qui fera son style : un monde particulier, qui oscille entre rêve, fantasme, imaginaire, cauchemar et réalité. C’est après le décès brutal de Satoshi Kon, en 2010, que les éditions françaises Imho acquièrent les droits de traduction de ses mangas et publient enfin Opus.

2) Car on aime ce monde en poupées gigognes qui nous fait voyager

Le personnage principal est Chikara Nagai un mangaka. Il gagne sa vie grâce à ses histoires. Un jour, sans trop savoir comment, il va tomber dans le monde qu’il a inventé de toutes pièces. Il va trouver des décors en carton pâte mais aussi et surtout ses héros qui vont finir par se rebeller contre leur créateur.

3) Des planches de dessins riches de détails

Chaque dessin est dense, plein de surprises. On s’y plonge avec curiosité. On y découvre un monde tantôt réel, parfois entièrement fantasmée. On se perd, on fait chemin arrière, on y retourne. Chaque détail nous apparait comme un élément indispensable.

 4) Pour les questions que le manga pose

Finalement c’est quoi la création ? D’où vient-elle ? pourquoi le dessinateur décide-t-il que l’héroïne aura les cheveux cours et tel trait de caractère ? Pourquoi ces choix et pas d’autres ? C’est l’origine de l’inspiration que Satoshi Kon nous propose ici d’observer au microscope, en filigrane de cette histoire au rythme effréné.

5) Parce qu’il est sélectionné pour le festival de la BD Angoulême 2014

Les ouvrages que Satoshi Kon a laissés sont toujours incroyablement d’actualité. Même inachevées, les histoires véhiculent une émotion qui reste intense.

Opus, édition Imho. 14 € Tomes 1 et 2 disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *