Après trois semaines passées dans le Nord-Est du Japon, cette histoire que je ne connaissais pas m’a été racontée, une bonne dizaine de fois, par des habitants de la région. En fouinant un peu sur le web, j’ai peu retrouver quelques articles qui faisaient mention de cette anecdote.

Saviez vous que dans les années 70, des huitres japonaises ont été envoyées en France pour sauver la saison ? C’est Yoko Urabe, basé à Hiroshima, qui est derrière cette exportation solidaire. Des bébés huitres ont transités du Japon à la France, en baie d’Arcachon et en Bretagne pour remplacer les huitres malades. Aujourd’hui, lorsque nous mangeons des huitres en France, il y a de fortes chances pour que ces dernières soient d’origine japonaise.

images

Après le tremblement de terre de mars 2011, les ostréiculteurs français ont tenu à rendre cet élan de solidarité lorsque les parcs à huitres du Nord-est ont été détruits par le tsunami. 7 tonnes de matériels ostréicoles ont été envoyées dans le Tôhoku. L’opération a été baptisée “France O-kaeshi” (Un cadeau en retour).

Plus d’informations sur le site du jumelage Rennes Sendai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *